Publié le 23 janvier 2020

Communiqué de presse

La saison 2020 démarre au Bioparc !

Fidèle à sa volonté d’offrir à ses animaux de vastes espaces invitant à la découverte et à l’exploration, le Bioparc s’agrandit avec la création d’un nouveau territoire de 2 hectares dédié à la faune africaine.

Baptisé « Le Cratère des carnivores », ce royaume composé de dômes, de crevasses, d’un ruisseau, d’un parc à débordement, de promontoires rocheux et de cachettes accueillera lions, guépards et trois nouvelles espèces : les suricates, les otocyons et les oryctéropes !

À 1h30 de Paris en TGV, au cœur de la Vallée de la Loire, le Bioparc se déploie désormais sur 17 hectares de zones forestières, de terres arides, de paysages escarpés, reliés par des tunnels creusés dans la roche ! Plus de 1300 animaux peuplent ce parc troglodytique unique au monde, régulièrement cité en exemple pour ses aménagements animaliers immersifs et inédits.


Nouveauté 2020 : le Cratère des carnivores

Fidèle à sa volonté d’offrir à ses animaux de vastes espaces invitant à la découverte et à l’exploration, le Bioparc s’agrandit avec une nouvelle réalisation immersive : le Cratère des carnivores ! Trois présentations animalières innovantes et hors-normes, dont le Bioparc a le secret !

1) Le territoire des lions qui s’étend sur un hectare de dômes, de crevasses et de passerelles, traversé par un ruisseau marquant les îlots rocheux et progressant jusqu’au creux du cratère. Le couple de lions prend progressivement possession de chaque espace, le mâle marquant sa domination pour éloigner les étrangers et repousser une éventuelle concurrence.

2) De l’autre côté de l’allée de visite, les guépards, altiers et majestueux, disposent d’un parc à débordement d’un hectare, dont le versant incliné vers le ciel offre une vision panoramique, ainsi qu’une piste de course olympique à ces athlétiques carnivores !

3) Un parc de 800 m2 sera partagé dès le printemps par trois autres espèces emblématiques de la faune africaine : les otocyons, les suricates et les oryctéropes ! Les nombreux enrochements naturels y seront tour à tour la cachette idéale des suricates ou le rendez-vous des otocyons pour profiter du soleil ! Ils pourront également être observés dans l’abri aménagé spécialement au niveau inférieur de la hutte. Les visiteurs découvriront les très rares oryctéropes, aussi appelés « Cochon de Terre ». En effet, le Bioparc sera le seul parc animalier en France à présenter cette espèce ! La hutte d’observation de 500 m2, édifiée au centre du Cratère est le point de vue idéal avec une vision à 360°, embrassant chacun des espaces !


3 nouvelles espèces à découvrir au printemps

Dès le printemps, le Bioparc aura le plaisir de présenter trois nouvelles espèces de la faune africaine : les otocyons, les suricates et les oryctéropes. Ils partageront un parc de 800 m2 au centre du Cratère des Carnivores imaginé et réalisé au plus proche de leur terre d’origine : amas rocheux, sol sableux, zones de plein soleil , abri aménagé pour la fraîcheur, obstacles à escalader, points de vue surélevés… L’Afrique vivra au cœur de l’Anjou !

Le suricate
Cet animal est une petite mangouste de la famille des herpestidés. Surnommé « sentinelle du désert », il habite l’Afrique australe et vit dans les déserts et les savanes sèches. Le groupe, de 20 à 30 individus, est dominé par un couple dominant. Les différents membres d’un même clan passent beaucoup de temps à se toiletter entre eux afin de renforcer les liens affectifs. Chaque individu veille à tour de rôle sur l’ensemble du clan, et prévient d’un danger grâce à des vocalises. C’est ce rôle de guetteur avec cette posture si particulière qui a valu aux suricates le surnom de « sentinelle du désert ».

L’otocyon
Également appelé le renard à oreilles de chauve-souris, est un mammifère carnivore de la famille des canidés. Il vit en Afrique australe, dans la savane et les plaines arides. C’est un animal social et territorial qui vit en groupe familial de plusieurs individus, dans des terriers qu’il creuse lui-même ou qu’il emprunte à d’autres animaux. Grâce à ses grandes et larges oreilles (entre 11 et 13 cm), il possède une ouïe très fine. Il se nourrit d’insectes, de sauterelles, de termites, de rongeurs ou d’oiseaux. L’otocyon fait partie d’un Programme d’Élevage Européen.

L’oryctérope
Surnommé « Cochon de Terre », l’oryctérope est un mammifère fourmilier de la taille d’un petit cochon au corps trapu fortement voûté et à la peau épaisse, seul membre de l’ordre des tubulidentés. Essentiel au fonctionnement de son écosystème, il régule les populations de termites sur le continent africain. C’est un animal solitaire et nocturne qui passe la nuit à parcourir son domaine à la recherche de sa nourriture. Il se nourrit essentiellement de termites et de fourmis qu’il capture à l’aide de sa longue langue enduite de salive gluante, à l’image du fourmilier sud-américain. Il peut ingérer jusqu’à 50 000 insectes en une nuit. Il mesure entre 90 cm et 1 m et pèse de 40 à 80 kg.


Retour sur 2019, l’année des girafes

En 2019, le Bioparc a dénombré plus de 300 naissances ! Crocodiles, anacondas, mangoustes, saïmiris, tamarins, aras, flamants, manchots…

Parmi les « petits » les plus emblématiques, on se souvient bien entendu des quatre girafons : Dello, Omar, Esmeralda et Hama, qui ont vu le jour respectivement en février, mars, avril et juin. Une succession de naissances rarissime ! Ces girafons appartiennent à la sous-espèce de plus en plus menacée Giraffa camelopardalis antiquorum, dont on ne compte plus que 2000 à 2500 individus dans la nature.

Jusqu’ici classée en « Préoccupation Mineure », la girafe est désormais considérée comme «Vulnérable». De nombreux médias évoquent d’ailleurs « la disparition silencieuse des girafes » puisque seule la Girafe d’Afrique de l’Ouest, protégée au Niger par le Bioparc, a vu sa population augmenter sur les 20 dernières années ! Une cohabitation positive entre l’Homme et l’animal qui a fait croître le troupeau de 49 girafes en 1996, à plus de 700 aujourd’hui.


En 2019, le Bioparc, premier parc zoologique français labellisé refuge LPO !
C’est une distinction inédite en France qui mérite d’être soulignée : pour la première fois, un parc animalier est labellisé Refuge LPO par la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Cette distinction récompense et valorise la gestion écologique du site mise en œuvre depuis plusieurs décennies par les équipes du parc, par Pierre et François Gay et qui a favorisé le développement de la biodiversité locale et spontanée.


Les Temps Forts 2020

NOUVEAU : Du 11 au 26 avril
Jeux et défis au Cratère des carnivores
Nos soigneurs vous accueillent chaque après-midi au coeur de notre nouveauté, Le Cratère des Carnivores ! Ils vous y font vivre des activités ludiques sur l’univers des lions et des guépards : serez-vous à la hauteur ? Assistez aussi au nourrissage quotidien d’un des carnivores.

Juillet & août
De la Sculpture à la Nature
Découvrez le savoir-faire de nos amis artistes du Niger ! Sculptures sur bois monumentales ou réalisées en laiton par la technique traditionnelle de la cire perdue sont créées devant vous et vendues au profit du Projet Nature Girafes du Niger. Rencontrez ces artistes, admirez leur travail, assistez à la fonte du métal, et proposez à vos enfants d’apprendre à sculpter lors d’un atelier.

16 juillet
Après-midi festif : Soigneurs pour la Nature !
Vivez une journée festive au profit des actions de conservation du Bioparc organisée par nos soigneurs ! Passionnés par les animaux, ils vous proposent des stands d’information et des animations concoctées pour petits et grands.

NOUVEAU : 16 juillet
Soirée concert : Envolée lyrique !
Célia et Christophe Gay chantent les animaux au profit des Projets Nature dans l’amphithéâtre des vautours. Mozart, Offenbach, Joseph Kosma, Lecocq, Delibes, Fauré, Saint-Saëns seront à l’honneur.
Sur réservation (adulte : 16 € / – 18 ans : 8 €). Durée : 1h30. Début du concert à 21h.

26 septembre
Rencontres-Métiers de l’animal et de la nature !

Vous aimez la nature et les animaux, vous souhaitez exercer un métier à leurs côtés ? Lors de nos Rencontres, entrez en contact avec des pro-fessionnels et de nombreux centres de formations venus pour vous faire partager leur passion. Stands, conférences, démonstrations et anima-tions vous attendent toute la journée.

Du 17 octobre au 1er novembre
Contes et racontées, Spécial 3-9 ans

Les raconte-tapis débarquent au Bioparc pour plonger les enfants dans l’univers des contes animaliers ! Réunis autour de ces magnifiques créa-tions tissées mains animées par nos soigneurs, les enfants découvrent le terrain d’aventure des personnages de l’histoire. Une belle occasion de transmettre le plaisir de lire !

15 novembre
Course Nature du Bioparc

Chaussez vos baskets pour un rendez-vous sportif au profit des actions de conservation du Bioparc avec le Racing Club Douessin Athlétisme! Les parcours enfants et adultes traversent le zoo et la commune de Doué-en-Anjou. Renseignements : www.rcdathletisme.jimdo.com


Pour toute demande de visuels HD, visite du site, interview, reportage ou informations supplémentaires, contactez Aurélie Guerry à l’adresse aguerry@bioparc-zoo.fr ou au 06 28 19 10 65.