Publié le 25 juillet 2022


Chaque année, le Bioparc de Doué-la-Fontaine enregistre de nombreuses naissances… Cette année n’a pas fait exception avec des naissances exceptionnelles d’espèces en danger critique d’extinction : rhinocéros noir, hippopotame pygmée, atèle marimonda, gazelles dama Mhorr… Le parc a récemment pu se réjouir pour la première fois de la naissance de 4 bébés damans des rochers, d’un bébé markhor et d’une cigogne noire ! Des petits à voir ou à revoir tout l’été !


Kinna, la femelle rhinocéros noir, née le 4 mars

Premier rhinocéros noir né dans le monde en 2022 (en parc zoologique), Kinna est aussi le premier bébé rhinocéros noir à naître au Bioparc. Extrêmement menacé, le rhinocéros noir est en danger critique d’extinction à l’état naturel avec moins de 5000 individus dans les 4 pays africains où il subsiste (Namibie, Kenya, Afrique du Sud, Zimbabwe). En moyenne, seuls 4 rhinocéros noirs naissent dans le monde chaque année (en parc zoologique). Depuis sa naissance le 4 mars, Kinna a beaucoup grandi et s’épanouit auprès sa mère Tisa dans la Vallée des Rhinocéros du Bioparc. Très active, elle fait régulièrement la course aux pintades avec qui elle partage son parc, toujours sous l’œil vigilant de Tisa !


Quilla, l’hippopotame pygmée, née le 11 novembre dernier

L’hippo pygmée Quilla est née le 11 novembre 2021, et pesait alors 5.9 kg. Déjà maman à 2 reprises, Leah s’est parfaitement occupé de sa petite qui a bien grandit et pèse désormais plus de 30 kg ! Toujours aux côtés de sa mère, Quilla profite de son bassin et de la douceur de son parc forestier. L’hippopotame pygmée, également très menacé dans la nature par la perte et le morcellement de son habitat, a un mode de vie solitaire au cœur des forêts tropicales humides africaines. L’espèce vit aujourd’hui dans des aires protégées de Guinée, Sierra Leone, Libéria et Côte-d’Ivoire.


Mérida, l’atèle marimonda née en octobre 2021

L’atèle marimonda ou singe-araignée (ateles hybridus) est un singe extrêmement rare, donc on dénombre à peine 500 individus dans la nature. Avec la naissance de Mérida, une petite femelle, le groupe s’agrandit ! Une excellente nouvelle pour Florine Wedlarski, vétérinaire au Bioparc et coordinatrice européenne de l‘espèce, qui voit ainsi se renouveler leur patrimoine génétique. Le parc œuvre aux côtés de l’ONG Mono Araña pour sécuriser l’ultime refuge de l’espèce à l’Ouest du Vénézuela. Un autre petit atèle marimonda a vu le jour au Bioparc le 14 Juillet dernier. Collée au ventre de sa mère, elle est au centre de l’attention de son groupe !


4 gazelles dama Mhorr depuis le début du printemps

Pour la deuxième année consécutive, plusieurs petites gazelles dama Mhorr sont nées au Bioparc. Elles sont visibles au cœur du troupeau de gazelles, dans la Vallée des rhinocéros. Pour renforcer les populations de gazelles sauvages restantes (environ 250), le parc espère pouvoir réintroduire ces précieux petits dans la Réserve de faune de Gueumbeul qu’il soutient au Sénégal.


4 petits damans des rochers nés en juin 2022

Email et Matt, les parents daman des rochers, ont donné naissances à leur première portée de 4 petits ! Arrivée en mai 2021 dans la Volière africaine, l’espèce n’aura pas tardé à se reproduire, puisque la gestation dure 8 mois ! Ce curieux animal est le plus proche cousin de l’éléphant – ses défenses poussent depuis ses incisives comme l’éléphant – et dispose d’un répertoire vocal de plus de 30 syllabes ! Les 4 petits sont très actifs et partent en escapade dans la Volière africaine pour en explorer toutes les cachettes !


Tisón, un petit mâle markhor est né le 10 juin

C’est le 1er petit markhor que les visiteurs peuvent observer depuis l’arrivée de l’espèce en 2017 ! Il parcourt son parc escarpé depuis ses premiers jours. À l’âge adulte, il sera reconnaissable grâce à sa longue barbe et à ses cornes torsadées pouvant atteindre jusqu’à 150 cm de long ! Autrefois menacée, l’espèce n’est désormais plus en danger d’extinction grâce aux mesures de conservation mises en place sur son aire de répartition.


Un poussin cigogne noire qui pousse vite !

Ce poussin est sorti de sa coquille début juin sous l’œil attentif de ses parents et des soigneurs ! Il s’agit du premier petit cigogneau noir né au Bioparc. Les soigneurs effectuent un suivi attentif de son évolution. En quelques semaines, il a déjà beaucoup grandit et pourra, si le coordinateur européen de l’espèce le permet, être réintroduit dans la nature ! La population de cigognes noires nicheuses en France est estimée entre 80 et 100 couples en 2021.

Pour toute demande de visuels HD, visite du site, interview, reportage ou informations supplémentaires, contactez Aurélie Guerry à l’adresse aguerry@bioparc-zoo.fr ou au 06 28 19 10 65.