Madagascar – Forêt tropicale et vari roux

Antongil Conservation, ONG malgache créée en 1999 avec l’aide du Bioparc, œuvre pour protéger la biodiversité de la baie d’Antongil au Nord-Est de Madagascar. La baie abrite certains des derniers grands ensembles de forêts tropicales humides primaires de l’île. Quelques parcelles subsistent entre ces grands espaces, comme la forêt littorale de Farankaraina, 1660 hectares de forêt protégés et gérés par Antongil Conservation. Abritant une biodiversité remarquable et menacée, ces espaces et l’avenir des habitants locaux sont menacés par l’exploitation des ressources naturelles, culture sur brûlis, coupe du bois, pillage des bois précieux et pressions de chasse sur les lémuriens.
L’équipe malgache, avec l’accompagnement durable du Bioparc, agit en sensibilisant les habitants à l’importance de protéger ces richesses, et en mettant en place des actions amenant à une amélioration des conditions de vie des communautés humaines.
La forêt de Farankaraina est ainsi gérée en collaboration avec les 10 villages riverains afin que sa protection soit durable et bénéfique à tous.


Association soutenue : ONG Antongil Conservation

  • ONG basée à Maroantsetra, au nord-est de Madagascar
  • Equipe malgache de 13 personnes

Dirigée par Thorel ALEXIS, l’ONG agit en faveur de la biodiversité en impliquant les hommes et en contribuant au développement local. En 2006, le gouvernement malgache légitime l’importance de son travail en lui confiant la gestion des 1 660 hectares forestiers de Farankaraina, officiellement reconnus comme zone de conservation au niveau régional en 2009.


Rôle du Bioparc

  • Soutien principal d’Antongil Conservation depuis 1999
  • Représentant européen d’Antongil Conservation
  • Soutien financier et accompagnement quotidien

Le Bioparc a aidé l’ONG Antongil Conservation à se créer en 1999. Depuis, il est son principal soutien : accompagnement quotidien, voyages sur le terrain et mobilisation de fonds permettent la prise en charge globale de l’ONG et le déploiement de ses actions.

Fonds versés en 2019 : 55 000 €
30 000 € par le Bioparc et 25 000 € par Bioparc Conservation


1660 hectares de forêt protégés durablement avec les villageois

  • Présence au quotidien par une équipe de 5 agents de terrain
  • Surveillance et entretien du site
  • Contact en permanence avec les autorités environnementales pour gérer les délits observés (coupe illégale, braconnage)
  • Suivi du couvert forestier et de la faune

En collaboration avec les autorités et les villages riverains, la forêt est organisée en plusieurs zones, afin qu’elle puisse retrouver son aspect originelle, qu’elle continue de façon durable à fournir aux habitants les ressources nécessaires et qu’elle soit porteuse de développement par le biais de l’écotourisme : zone de conservation intégrale, zone de réhabilitation (actions de reboisement), zone de droit d’usage pour les habitants (coupe selon quota), zone écotouristique (150 ha).


Une sensibilisation forte

Née de la volonté de montrer l’importance de la nature pour les malgaches, l’ONG sensibilise les habitants à sa découverte et protection par divers moyens :

  • Ateliers et sorties nature avec les enfants 
  • Organisation annuelle de « la Fête des Lémuriens »
  • Emissions de radio et jeux radio-crochets sur la nature
  • Soirées débats dans les villages


Une aide directe aux villageois

  • L’ONG aide les villages riverains à améliorer les rendements de riz en créant et entretenant les micro-barrages et les canaux d’irrigation des rizières. Ces infrastructures ont aussi pour effet la diminution des feux de forêts pour installer de nouvelles cultures.
  • La pépinière installée à Farankaraina fournit des plants pour la restauration des zones dégradées et des plants de cultures de rente pour les villageois (girofle, papaye, mangue).
  • L’ONG, avec l’aide de l’association sanitaire Kibouj (France, Maine-et-Loire) partenaire du Bioparc, rend l’accès à la santé plus facile par l’apport de matériel, l’entretien des centres de santé locaux, l’accompagnement du personnel soignant, et par des missions de soins.


Ecotourisme au service de la forêt et des villageois

L’espace écotouristique accueille malgaches et étrangers, scolaires et autorités, et permet à l’ONG de générer des revenus pour son fonctionnement et pour les villageois.
L’espace dispose de plusieurs bungalows en bois à proximité de la plage, d’un abri pour les tentes et d’une grande salle à manger ouverte. Accompagnés par un guide, les visiteurs profitent de 8 sentiers d’excursions au cœur de la forêt.


Le vari roux de retour à Farankaraina

Farankaraina abrite une faune et une flore qui font la richesse de la Baie d’Antongil. Les inventaires réalisés affirment la croissance des populations animales.

  • Espèces de lémuriens présentes à Farankaraina : vari roux (réintroduit), lémur à front blanc, aye-Aye, grand cheirogale, avahi laineux, microcèbe, hapalémur oriental
  • Autres espèces remarquables : fossa, fanalouc, mangouste à queue annelée, eurycère de Prévost, ibis huppé


Espèce en danger critique d’extinction et historiquement présente sur l’ensemble des forêts de la baie d’Antongil, le vari roux est de retour à Farankaraina grâce à une collaboration avec le GERP, Groupe d’Etude et de Recherche sur les Primates de Madagascar.
Une longue étude a permis de confirmer que la forêt de Farankaraina était un habitat favorable pour accueillir de nouveau l’espèce. En 2018 et 2019, 5 varis ont été déplacés d’une forêt voisine vouée à disparaître vers la forêt protégée. Apte à recevoir plusieurs groupes, la forêt accueillera prochainement des animaux nés en parc zoologique.

Infos en +

Toutes nos espèces Les espèces associées

Tous nos espaces Les espaces associés