Pérou – Forêt sèche et ours à lunettes

Attachée à sa montagne sacrée Chaparri, la communauté Muchik paysanne de Santa Catalina de Chongoyape a spontanément choisi de préserver 34 412 ha de ses terres de forêt sèche. Avec la famille du photographe naturaliste Heinz Plenge, ils ont créé la Réserve Ecologique de Chaparri, qu’ils gèrent via les associations Tu Tierra et ACOTURCH. Chaparri est la première aire de conservation d’initiative populaire du Pérou et la plus grande aire de conservation de forêt sèche du Nord Pérou. Situées au cœur de l’écosystème de forêt sèche, Chaparri et la forêt qu’il domine abritent une biodiversité remarquable et à fort taux d’endémisme : l’extraordinaire richesse en oiseaux et la présence de l’ours à lunettes, seule espèce d’ours d’Amérique du Sud, rendent ce milieu unique. Mode original d’essor social-économique et de protection environnementale, Chaparri protège la forêt en luttant contre la pauvreté, en proposant un écotourisme respectueux de la nature et de la culture locale, et en préservant la faune, en particulier l’ours à lunettes présent à l’état sauvage et dans le centre de secours qui lui est dédié. Reconnu dans toute l’Amérique du Sud, Chaparri est un modèle pour de nombreuses autres communautés soucieuses de préserver leurs terres ancestrales et naturelles.


Association soutenue : Association Tu Tierra

  • Association basée dans la Réserve Ecologique de Chaparri, au nord-ouest du Pérou, près de la ville de Chiclayo
  • Equipe péruvienne de 14 personnes
  • Association associée à ACOTURCH «Asociación para la Conservación de la Naturaleza y el Turismo Sostenible de Chaparri » : association communale constituée par 80 membres de la communauté Santa Catalina de Chongoyape (soit les 500 familles résidant aux abords de la réserve)

TU TIERRA, présidée par Heinz Plenge, est une association péruvienne dédiée à la conservation de la nature et à l’épanouissement social et économique des communautés locales. Elle a impulsé la création de la Réserve, et s’occupe plus spécifiquement du centre de secours des ours et des projets scientifiques, et défend les intérêts de la communauté. Elle intervient également dans la gestion de la Réserve d’Illescas auprès de la communauté Sechura, plus au Nord au Pérou.
ACOTURCH s’occupe plus spécifiquement des droits d’entrées de la Réserve et des projets économiques et sociaux.


Rôle du Bioparc

  • Soutien principal de Tu Tierra et de la Réserve Ecologique de Chaparri depuis 2001
  • Représentant européen de Tu Tierra et membre
  • Soutien financier et accompagnement quotidien

Fonds versés en 2019 : 50 700 €
37 500 € par le Bioparc et 13 200 € par Bioparc Conservation


Chaparri : haut lieu de biodiversité préservé

La Réserve Ecologique de Chaparri abrite une riche biodiversité animale : 283 espèces d’oiseaux, 15 espèces de mammifères, 5 espèces d’amphibiens, et 23 espèces de reptiles ont été répertoriées à l’heure actuelle. Les listes ne sont pas exhaustives en raison de zones encore peu explorées.

Ours à lunettes, espèce emblématique de Chaparri

Unique ours d’Amérique du Sud, l’ours à lunettes, Tremarctos ornatus, habite les régions forestières depuis le Venezuela jusqu’en Bolivie. Classé en Annexe I de la CITES et Vulnérable sur la Liste Rouge des Espèces Menacées de l’Union Mondiale pour la Nature (IUCN), sa population compterait entre 2500 et 10000 individus, avec la grande majorité de ses effectifs en dehors des espaces protégés. Il est menacé par la destruction de son habitat, chassé pour les dégâts qu’il causerait dans les cultures et braconné pour la confection de soit-disant remèdes à base de ses organes.
Typiquement inféodé aux forêts humides d’altitude, l’ours occupe au Pérou un écosystème inhabituel grâce à la présence du mont Chaparri dont l’hygrométrie garantit la croissance des broméliacées et des arbres fruitiers (sapote) dont l’ours se nourrit.

Chaparri étudie les ours à lunettes sauvages de la Réserve grâce à un réseau de caméras à détection automatique. Même si il est très difficile d’établir le nombre exact d’ours à lunettes présents sur une telle superficie, l’estimation est de quelques dizaines d’individus, proche de 40 ours. Toutes les études menées depuis 20 ans établissent que la Réserve de Chaparri et les terres des communautés paysannes voisines, abritent la plus forte densité d’ours à lunettes d’Amérique du Sud. 

Centre de secours pour les ours à lunettes

Chaparri dispose d’un centre de secours pour les ours à lunettes, créé dès 2001 pour la conservation de son espèce emblème. Ce centre joue plusieurs rôles :

  • Il recueille des ours provenant de cirques, de privés, saisis par les autorités ou récupérés blessés dans la nature
  • Il leur offre de meilleures conditions de vie dans des espaces clôturés de 2 à 4 hectares au cœur de la forêt sèche
  • Il rend possible la réintroduction de certains d’entre eux ou des petits qu’il voit naître
  • Il est un fort lieu d’éducation, ces animaux peu connus des visiteurs étant un excellent vecteur de sensibilisation.


Chaparri : modèle de conservation et de développement intégré

La Réserve Ecologique de Chaparri protège 34 412 hectares de forêt sèche.

Chaparri protège 34 412 hectares de forêt appartenant à l’écosystème fragile de forêt sèche équatoriale qui s’étend le long de la côte Pacifique, depuis l’extrême sud-est de l’Equateur jusqu’au nord-ouest du Pérou :

  • Zones spécifiques définies et contrôlées
  • Régénération constante de la forêt
  • Plantations régulières de différentes essences fruitières
  • Valorisation des plantes médicinales de la Réserve


Ecotourisme au service de la forêt et de la communauté

Reconnue pour sa riche biodiversité et la qualité de son accueil et de son hébergement, la Réserve Ecologique de Chaparri est devenue l’une des principales destinations touristiques de la région de Lambayeque.
Chaque année depuis 2008, entre 5 000 et 10 000 visiteurs, péruviens et étrangers, touristes, partenaires et communautés sud-américaines, découvrent la forêt sèche et sa biodiversité, les richesses archéologiques et mystiques du site ainsi que le fonctionnement de la Réserve.


Chaparri, modèle multiplié et approuvé par l’UNESCO

Le modèle Chaparri a convaincu d’autres communautés paysannes du Pérou et du reste de l’Amérique Latine : plus de 60 réserves privées communautaires ont vu le jour. 

La Chaire UNESCO de l’Université Italienne d’Anthropologie de Gênes [Italie] s’est associée à Chaparri pour l’aider à valoriser et préserver la culture Muchik et la forêt en tant que ressource durable.
Haut lieu chamanique respecté au Pérou et reconnu pour sa forte tradition ethnomédicale Muchik, Chaparri a mis en valeur avec l’aide de l’UNESCO son histoire spirituel en créant le circuit « La ruta de los encantos » (la route des charmes).

Infos en +

Toutes nos espèces Les espèces associées