Mongolie – Panthère des neiges

La panthère des neiges arpente les reliefs accidentés et les steppes rocailleuses d’Asie centrale. Avec une population estimée entre 2 700 et 3 400 individus en Asie centrale, l’espèce est classée comme « Vulnérable » par l’UICN : une panthère des neiges serait tuée chaque jour. En manque de proies sauvages, elle entre en conflit avec les éleveurs qui la tuent, craignant pour leurs troupeaux et non indemnisés en cas d’attaques. S’ajoutent le braconnage pour la peau et la dégradation des habitats d’altitude, liées au réchauffement climatique et à l’activité humaine (élevage, habitations et sites miniers).

Fondation américaine, Snow Leopard Trust travaille dans les pays abritant à eux seuls 75 % de la population du félin : Kirghizstan, Pakistan, Inde, Mongolie et Chine. Ses équipes locales étudient l’espèce et interviennent auprès des gouvernements pour protéger les habitats. Et surtout, elles aident les éleveurs (protection des troupeaux, développement de l’artisanat…) à faciliter la cohabitation Homme/animal.


Association soutenue : Snow Leopard Trust

  • Fondation américaine créée en 1981 par Helen Freeman
  • Fondation basée à Seattle aux États-Unis, avec des antennes dans les pays d’intervention


www.snowleopard.org


Rôle du Bioparc

  • Soutien financier de Snow Leopard Trust depuis 2001


Le soutien du Bioparc est dédié à aider 50 familles d’éleveurs dans le désert de Gobi en Mongolie.

Fonds versés par le Bioparc : 5 000 € par an


Recherche scientifique et protection des habitats

Rare et parfaitement camouflée dans son habitat, la panthère est quasi-impossible à repérer. SLT utilise des pièges photographiques à déclenchement automatique. Détectant les mouvements des animaux, ces appareils offrent des milliers de clichés et de vidéos : des informations très précieuses pour identifier et étudier des individus.

Quelques panthères sont aussi suivies par GPS, fait exceptionnel pour une espèce aussi rare. Parmi la vingtaine que SLT a pu équiper de collier émetteur, la femelle Anou a permis d’enrichir les connaissances. elle a été suivie pendant des années, repérée par son collier d’abord puis par les caméras, depuis son jeune âge avec sa mère, jusqu’à sa deuxième propre portée.

En 2016, grâce aux sollicitations, études et actions menées par SLT, le gouvernement a créé une réserve nationale dans les montagnes de Tost en Mongolie, où une dizaine de panthères adultes résident.

En 2021, grâce au programme de suivi par piège photographique mis en place 3 nouveaux individus ont pu être identifiés Akka, une femelle et ses 2 jeunes subadultes dans la Réserve Naturelle de Tost.

Fait exceptionnel, un individu nommé Rando, a été repéré dans les montagnes de Noyon en janvier 2021 et à Tost en mai 2021 grâce à l’œil de lynx d’un des membres de SLT qui a reconnu les tâches du pelage de cet individu… Rando a donc parcouru 86 km !


Une meilleure prise en compte des besoins des gens vivant à proximité des panthères

Par concertation locale, des solutions sont mises en place pour faciliter le travail des éleveurs tout en favorisant la protection de la panthère, de ses proies et de son habitat : campagne de vaccination du bétail pour stabiliser la ressource économique des éleveurs, système d’assurance des cheptels pour indemniser les éleveurs ayant subi la prédation des panthères, production d’artisanat en feutre réalisés par les femmes avec la laine issue de leur cheptel. 

Le programme de production et de commercialisation de produits artisanaux en feutre se nomme Snow Leopard Enterprises. Formées et équipées en métiers à filer, les femmes aidées peuvent créer des objets en feutre avec la laine du bétail habituellement vendue à moindre coût à l’état brut. Assurée par la fondation, la vente de l’artisanat améliore le quotidien : en échange, les panthères ne sont plus chassées.

Crédits photos : Bioparc (P. Chabot) et Snow Leopard Trust (Teri Akin)

Infos en +

Toutes nos espèces Les espèces associées