Rhinocéros noir

Au corps massif sur de courtes pattes, le rhinocéros peut atteindre en quelques foulées la vitesse de 45 km/h. Ces deux cornes faites de kératine sont de véritables outils de défense. Sa peau fine, quant à elle fragile, doit être protéger des parasites et du soleil : il s’enduit de boue en se roulant régulièrement dans des trous de terre humide. Le rhinocéros noir est un cueilleur et non un brouteur comme le rhinocéros blanc. Sa lèvre supérieure préhensile et mobile lui permet d’accéder facilement aux feuilles.

La destruction des habitats mais surtout le braconnage, motivé par un trafic toujours plus important, ont décimé les populations de rhinocéros, toutes espèces confondues. Le noir ne comptait plus que 2400 animaux sauvages en 1995. Mais des campagnes anti-braconnage associées à la création de réserves lui ont permis de faire remonter ses effectifs à plus de 5000 individus. La coopération entre les pays et le travail de terrain sont essentiels et peuvent aboutir à la protection effective des animaux contre le trafic.

  • ClasseMammifères
    • OrdrePérissodactyles
      • FamilleRhinocérotidés
  • Nom scientifique
    Diceros bicornis michaeli
  • Poids
    800 à 1350 kg
  • Longueur
    3 à 3,8 m
  • Répartition
    Afrique (du Kenya à l'Afrique du Sud)
  • Habitat
    Savane
  • Statut
    dans la nature
    • NE
    • DD
    • LC
    • NT
    • VU
    • EN
    • CR
    • EW
    • EX
    Légende
    • Selon la Liste Rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature
    • NE : Non évalué
    • EN : En danger
    • DD : Données insuffisantes
    • CR : En danger critique
    • LC : Préoccupation mineure
    • EW : Éteint à l'état sauvage
    • NT : Quasi menacé
    • EX : Éteint
    • VU : Vulnérable
Parrainer un animal
Infos en +

Tous nos espaces Les espaces associés